fbpx

Comment s'est passé mon défi de 30 jours...

Avant de parler de la conclusion, revenons un peu sur ce mois de défi et ce qu’il m’a apporté.

J’avais plusieurs objectifs en me lançant ce challenge.

Je voulais voir si j’étais capable d’écrire des articles moins long, moins détaillés et donc plus accessibles pour tous, mais aussi me forcer à travailler plus vite, en me perdant moins dans mes pensées et mes souvenirs.

Je voulais clairement sortir de ma zone de confort et sur ce point, c’est clairement réussi vu qu’elle a été détruite dès le début ! ^^’

Mais je vais y revenir…

Ce défi de 30 jours a été de manière chronologique :

  • Réconfortant au début lorsque j’ai compris que je pouvais synthétiser certains articles de manière à les rendre facilement digestes et que je pouvais tenir la distance.
  • Angoissant dès le troisième jours lorsque j’ai eu des problèmes avec mon hébergement qui, dès le début du défi, a failli me mettre hors délai…
  • Satisfaisant lorsque j’ai pu régler  ces problèmes tout en continuant à avancer sur mes articles.
  • Épuisant lorsqu’à mi chemin je suis tombé malade, ce qui je suppose était normal en travaillant 7 jours sur 7 dès 5 heures du matin…
  • Excitant lorsque j’ai repris du poil de la bête sans avoir pris de retard sur mon défi et, malgré la fatigue et la fièvre, lorsque je me suis rendu compte que chaque jours j’étais un peu moins long à produire.
  • Zombifiant après 3 semaines non stop à travailler de 5/6H à 14H, souvent en oubliant de déjeuner, en n’ayant pas la force ( et ça c’est une première ) de m’entrainer quotidiennement, accumulant la fatigue…
  • Gratifiant lorsque je me suis approché de la fin du défi en sachant que non seulement je tenais le coup mais qu’en plus j’avais progressé techniquement.
  • Affreusement stressant lorsque la veille de la fin du défi de 30 jours, c’est à dire hier, mon site et mon interface de création étaient inaccessibles toute la journée…
  • Et puis il y a aujourd’hui…

Aujourd’hui lorsque je repense à ce fameux mois de défi, je me dis … qu’il était sacrément long ce mois ! ^^’

Mais je me dis surtout que j’ai vraiment bien fait de le faire et, malgré les difficultés, la fatigue, le stress, la fièvre, les problèmes techniques, j’ai réussi mon défi.

Ce que m’a apporté ce défi de 30 jours

La, on rentre dans le vif du sujet.

Ce défi de 30 jours m’a avant tout donné une certaine confiance en moi. Désormais, je sais que je peux respecter une dead line, même contraignante.

J’écrivais déjà assez rapidement mais je me suis encore amélioré.

La ou j’ai le plus progressé, c’est dans mon temps de recherche. J’ai appris qu’il y avait un moment pour se renseigner et apprendre le maximum d’un lieu ou d’un sport, et un moment ou je devais limiter mes recherches au seul sujet qui est censé m’intéresser lorsque j’écris un article.

J’adore apprendre de nouvelles choses, approfondir mes connaissances même s’il s’agit d’un domaine que je maitrise déjà bien.

Mais, si dans le quotidien c’est un trait de caractère positif, dans mon travail, la création de contenu, c’est une pression et une perte de temps supplémentaire.

J’ai appris comment mieux gérer mes heures de production et ce que j’étais prêt à sacrifier dans mon quotidien pour me concentrer sur ce qui était prioritaire.

J’ai compris qu’il y a certains moments ou il faut savoir lâcher prise, être patient, surtout en cas de problème technique.

Et j’ai aussi compris qu’il était temps d’investir dans un meilleur pc ! ^^’

Mais aussi...

Ce que je retiens le plus de ces 30 jours de défi, surtout aujourd’hui en faisant ce bilan, ce sont tous les souvenirs qui me sont revenus sur chaque lieu abordé, chaque expérience partagée…

Malheureusement, quasiment toutes mes vidéos et photos de voyage de ces dernières années sont sur un disque dur qui a rendu l’âme, trop de destinations pour lui il faut croire.

Donc j’ai du chercher dans mes sauvegardes à droite à gauche, j’ai du recontacter les personnes que j’avais rencontré dans tel ou tel pays…

Au final, ce mois de défi m’a épuisé ( je vais à la fin de cet article fermer mon pc pendant deux jours, et c’est une première depuis plusieurs mois ) mais il m’a aussi rempli de souvenirs partiellement oubliés, voir même complètement.

Aujourd’hui, je n’ai pas l’impression d’être fatigué, je me sens juste nostalgique et heureux

Heureux de me rendre compte de tout ce que j’ai pu vivre dans ma vie de bon comme de mauvais, puisque tout m’a mené là où je suis maintenant.

J’ai repris contact avec des amis à qui je n’avais pas donné assez de nouvelles depuis mon départ de France il y a plus de 4 ans.

J’ai pu me souvenir des personnes que j’ai rencontré sur la route juste une journée, mais qui m’ont tellement apporté dans ce court laps de temps.

Me souvenir des sentiments que j’ai eu en vivant tel expérience dans tel pays…

Et je me rends compte que j’ai encore tellement à vous partager sur le monde !

Défi jour : 30 la conclusion !
Quand tu participes à une cérémonie...
Défi jour : 30 la conclusion !
Mais que tu n'arrives pas à rester sérieux !

Après le défi de 30 jours…

La grande question que certains se posent, la question que je me suis aussi posée à un moment, est ce que je vais continuer à publier de manière quotidienne puisque je sais maintenant que j’en suis capable ?

La réponse est non. Pas pour le moment du moins…

Que les choses soient claires, je ne regrette absolument pas ces 30 jours de défi. Même si cela a pu être épuisant par moment, stressant à d’autres, je n’en retire que du bon.

Mais, je ne pense pas que cela me corresponde. Pas actuellement. Pas avec ma vision de mon job ou même de ma vie. Je m’explique.

Défi jour : 30 la conclusion !
Mountain board à Beauduc

Lorsque je parle de ma vision de la vie, ce que je veux dire est que je sais pertinemment comment être heureux au quotidien.

Et si beaucoup ont des objectifs très ambitieux, ( ce que je respecte, ça a été mon cas ) mon seul objectif lorsque je me lève est de passer une bonne journée. Oui, je suis un homme simple ^^’

J’ai déjà vécu plusieurs vies différentes, je sais donc comment atteindre chaque jour cet objectif.

Par exemple, je sais que je peux travailler 7 jours sur 7 ( peut-être à cause de mon passé de chef d’entreprise ), ça, ce n’est pas un problème.

En revanche je sais aussi que ma limite de travail quotidienne est de 6 heures. Si je travaille plus, je le fais sans envie, je me force, et la qualité de mon travail est amoindrie.

Et pour être heureux chaque jour, j’ai besoin de mélanger dans la journée tout ce que j’aime faire, tout ce que j’ai besoin de faire.

Pour tenir ces 30 jours de défi, j’ai du sacrifier mes entrainements, et ça, c’est hors de question. J’ai besoin de m’entrainer chaque jour, idéalement deux fois par jours, c’est ça mon équilibre.

Défi jour : 30 la conclusion !
Quand tu arrives à Beauduc...
Défi jour : 30 la conclusion !
Quand tu pars de Beauduc !

J’ai aussi besoin de créer quelque chose de manière quotidienne. Si en étant nomade je ne peux plus peindre ou jouer du piano, je peux me concentrer sur bien d’autres formes de créations…

Je n’en parle pas ici parce que le but n’est pas de me faire de l’auto promotion mais Destination Fitness n’est pas mon seul blog, et je ne peux absolument pas produire de manière quotidienne sur les deux.

Défi jour : 30 la conclusion !
Quand mes amis d'Osaka me disent au revoir mais que je me rends compte que je n'ai pas de visa pour l'Australie ( true story )

Et puis je commence aussi à vouloir écrire un livre.

Bon ok, ça c’est faux, cela fait un bail que j’y pense !

Mais pour ça il faut du temps, et pas qu’un peu.

Avec mes deux sites, mes deux entrainements, le gaming ( parce que oui, je suis un gamer et ça m’apporte suffisamment de plaisir au quotidien pour que je n’ai pas envie de m’en passer ), mes relations sociales, la préparations de mes repas diététiques, toutes les formations que j’aime suivre en même temps et la préparations de mes projets à venir, mes journées sont déjà bien remplies…

Et lorsque je parle de ma vision du travail, mon but n’est certainement pas de produire un maximum de contenu médiocre mais bien de vous offrir du rêve, des conseils ou encore mon point de vu de manière qualitatif.

Ma vision du travail est simple, je travaille par plaisir, pas par obligation. Si je travaille trop, ce n’est pas du plaisir. Si je me force, ce n’est pas du plaisir.

J’ai toujours aimé travailler ( j’ai commencé mon premier job à 12 ans par choix, par envie ), mais pas par obligation.

Je ne conçois plus de passer mes journées au boulot pour espérer avoir un petit salaire qui me servira à m’acheter des choses inutiles et être trop fatigué le week-end pour en profiter.

Pour moi le travail est un moyen d’entretenir son cerveau de manière quotidienne, de se fixer des objectifs, de dépasser ses limites. Mais certainement pas un moyen de sacrifier ma vie et mon temps !

Ma vie n’est pas le travail, mon travail est un choix et un plaisir.

J’ai encore de nombreux projets à mettre en place ( dont un très très gros projet dont l’idée m’est venu durant ce défi ) et pour cela, je ne peux pas me permettre d’être épuisé.

Au contraire, je dois garder ce besoin, cette envie de créer quelque chose chaque jour, mais sans forcément le finir le jour même.

Je veux pouvoir prendre mon temps pour être fier de ce que je vous offre ici, et je sais que si je tire trop sur la corde, cela ne sera pas le cas. Et ça, c’est hors de question.

Je n’ai pas besoin d’avoir énormément de contenu, juste du contenu de qualité. Je n’ai pas besoin de me surcharger de travail sur un projet, j’ai besoin d’avoir le temps et l’énergie d’en prévoir des dizaines !

Vous l’aurez compris, ce défi de 30 jours m’a beaucoup apporté, et, ce qui ne m’arrive vraiment pas souvent, je suis fier de ce que j’ai fait.

Maintenant il est temps pour moi de trouver mon équilibre, d’être assez créatif et productif tout en gardant le temps qui m’est nécessaire pour mes nombreuses activités quotidiennes…

J’espère que l’aventure vous aura plu autant qu’à moi, vraiment. Pour ceux qui ont partagés ce mois intense avec moi, je pense qu’on est devenu assez proche pour que je vous envoi en toute distanciation sociale un gros kiss à la molaire !

Maintenant que mon dernier article de ce défi de 30 jours est publié, il ne me reste plus qu’une seule chose à faire…

 

Aller m’entrainer enfiiiiiiiiiiiiiin !!!!!!!!!!!!

logo du site destination fitness

Un Commentaire

  1. Toutes ses émotions que tu décris, nous les avons ressentis mon mari et moi-même. Durant la 3ème semaine d’écriture d’articles, je pleurai tous les jours et Carlos était très stressé, chacun à notre manière avons eu cette fameuse traversée du désert. Nous avons atteint notre challenge, et allons nous en mettre d’autres au fur et à mesure de nos projets. Car cela nous rapproche fortement quand nous savons que nous sommes à deux pour le réaliser.;-)

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager !
%d blogueurs aiment cette page :