fbpx

Bangkok et la boxe thaï

Bangkok

Tout le monde connait le nom de la capitale de la Thaïlande, Bangkok.

Vraiment ?…

Pourtant le nom de la capitale de l’ancien royaume de Siam est connu dans le livre Guinness des records comme étant le plus long nom au monde pour une capitale.

Mais alors, comment s’appelle réellement la ville ?

En un mot ( ou pas ), son vrai nom est กรุงเทพมหานคร อมรรัตนโกสินทร์ มหินทรายุธยา มหาดิลกภพ นพรัตน์ราชธานีบุรีรมย์ อุดมราชนิเวศน์มหาสถาน อมรพิมานอวตารสถิต สักกะทัตติยะวิษณุกรรมประสิทธิ์.

C’est bon pour vous ?!

Le nom complet de Bangkok signifie “ Ville des dieux, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn “.

Voilà voilà…

On reste sur Bangkok non ?! ^^

On a tous déjà vu dans des documentaires sur Bangkok une ville où il est quasiment impossible de conduire tant les rues sont bondées de monde. Mais qu’en est il vraiment ?

Et bien, c’est exactement comme ça, dans toute la ville. Après tout c’est la seconde ville la plus embouteillée au monde juste après Mexico.

Conduire à Bangkok est vraiment un sport, c’est la dessus que j’aurais du écrire aujourd’hui ! ^^’

Vous n’aurez pas vraiment vécu la ville tant que vous n’aurez pas slalomé entre des centaines de voitures pour faire 2km de route.

Bangkok possède une énorme communauté chinoise, ce n’est donc pas étonnant que le plus grand Chinatown du monde s’y trouve. Juste dans sa rue principale, Yaowarat road, vous pourrez trouver des centaines de magasins et restaurants, sans oublier ses marchés typiques.

Mais qu’est ce qui fait de cette capitale la ville la plus visitée au monde devant Londres et Paris ?

On pense évidemment au budget, bien moins important que pour la plupart des pays.

Son dépaysement aussi, pour un européen, il n’y a rien de plus différent qu’un pays d’Asie.

Et bien sur son cadre paradisiaque…

Mais est ce que c’est vraiment tout ?

Définitivement, non.

Bangkok tout comme le reste du pays a beaucoup à offrir dans tous les domaines.

Bangkok et la boxe thaï

La boxe thaï, appelée aussi muay thaï ( boxe du peuple thaï ) est une boxe pieds/poings, mais pas au même titre que la boxe française ou le full contact que j’ai pratiqué une bonne partie de ma vie.

La différence se comprend de suite avec son surnom, l’art des 8 membres. Contrairement à la boxe américaine, dans la boxe thaï on utilise aussi les genoux et les coudes.

Les pratiquants de la boxe thaï sont appelés nak muays

On retrouvera à Bangkok les deux stades les plus mythique du pays, le stade du Lumpinee et le stade du Rajadamnoen. Ils sont tous les deux considérés comme étant “ la référence absolue en muay thaï “.

La Thaïlande, c’est un million de boxeurs et des centaines de combats chaque semaine.

Et Bangkok, c’est la Mecque des boxeurs, quel que soit leur discipline de percussion…

La boxe thaï, un vrai sport de mec ! Vraiment ?…

J’ai déjà donné mon avis sur la boxe féminine dans mon article sur la boxe anglaise.

Je vous laisse donc avec le court témoignage de Floriane.

J’ai découvert la boxe il y a quelque années, pour être honnête je n’étais pas plus attiré que ça par ce sport.

Mon copain, lui même boxeur, a tenté à mainte reprise de m’y initier mais sans grand succès.

C’est il y a deux ans environs quand je suis rentrée en France après un long voyage que j’ai la chance d’avoir un ami de longue date boxeur et coach en boxe Thaï ( qui s’est formé en Thaïlande ) qui m’a proposé un essaie.

Je me suis lancée et j’ai adorée !

Étant une personne très nerveuse cela m’as permit de me défouler, de vider mon esprit, de perdre mes petits kilos en trop… Et ça m’a surtout appris à me canaliser.

Où faire de la boxe thaï à Bangkok ?

Il faut savoir que la Thaïlande tourne beaucoup autour du tourisme, et que le milieu de la boxe thaï n’y échappe pas.

Il vous sera donc facile de trouver un club de boxe où pratiquer, que cela soit pour une semaine, deux semaines ou même un mois.

Vous pourrez donc choisir votre camp d’entrainement selon deux critères : la proximité avec votre logement, ou une attente spécifique qui ciblera un club en particulier.

Par exemple, si l’anglais ou le thaïlandais vous font peur ou que vous préférez des installations récentes et de qualités, vous pouvez vous rendre au Elite Fight Club créé par un français, Cédric, situé en plein cœur de la ville.

Très bon club, ouvert autant aux boxeurs thaï qu’aux sportifs étrangers à la recherche de perfectionnement, vous y serez bien accueilli mais cela ne veut pas dire que vous serez chouchouté !

Vous y serez pour transpirer et souffrir, mais aussi pour grandir en tant que boxeur et faire des rencontres uniques…

Si vous préférez l’authenticité, les entrainements à la dur, taper dans des pneus, vous lever à l’aube, vivre un vrai entrainement à la thaïlandaise, le mieux sera d’arpenter les rues, trouver celui qui vous inspire parmi les centaines de club que vous croiserez, et simplement demander ce qui est possible et pour combien.

Ce n’est clairement pas la manière de faire la moins angoissante pour la plupart des gens qui aiment savoir où ils vont, ce qu’ils vont y trouver et pour quel prix, mais c’est encore une fois le meilleur moyen de découvrir Votre Pépite, l’endroit qui sera fait pour vous.

La boxe et l’Asie, deux de mes plus grandes passions…

J’ai commencé à réfléchir sérieusement à faire un camp de boxe en Thaïlande à 18 ans. Je n’aurais pas du trop y réfléchir puisqu’avant de pouvoir réaliser ce but qui est d’ailleurs toujours présent sur ma To Do List, ma carrière professionnelle était déjà lancée et ayant une clientèle régulière, je pensais ne pas pouvoir m’absenter pendant un mois ou deux…

Que d’années perdues…

Et bien vous savez quoi ? Il est prévu que je fasse enfin, après 21 ans d’attentes, ce fameux stage en fin d’année.

MEME yes

Vous aurez bien sur une avalanche d’articles sur mon expérience lorsque j’y serai.

Quoi faire d’autre à Bangkok à part la boxe thaï ?

Vous verrez bien assez de plages paradisiaques et d’endroits où faire la fête toute la nuit sans mes conseils, et ce n’est de toute façon pas ce que je cherche à vous partager sur Destination Fitness.

Ici je vais plutôt vous proposer 3 immanquables ( selon moi bien sur ) à faire à Bangkok entre deux entrainements de boxe thaï.

 

  • Se perdre sur le marché de Chatuchak

On ne parle pas ici du petit marché du dimanche à coté de la fontaine municipale, ici on parle du plus grand marché du pays avec pas moins de 15 000 vendeurs s’étalant sur 27 hectares !

Quand je dis “ se perdre au marché de Chatuchak “, je suis sérieux ! N’oubliez donc pas de prendre le plan disponible à l’entrée du marché.

Que vous soyez à la recherche du souvenir idéal, d’un bon plat local à déguster ou tout simplement profiter d’une ambiance typique, le marché de Chatuchak sera l’endroit parfait.

Vous pourrez y aller le samedi et le dimanche de 6h à 18h.

Défi jour 24 : Bangkok et la boxe thai
  • Visiter l’impressionnant Wat Arun, le temple de l’aube

Ce temple située sur la rive droite est une vraie œuvre d’art. Juste pour parler de sa tour centrale, elle fait plus de 80 mètres de haut et est recouverte de morceaux de porcelaine qui vont l’habiller de différentes couleurs.

Vous pourrez voir entre autre sur ce temple toutes sortes de sculptures en pierre représentant d’anciens soldats ou des animaux.

A visiter en journée ou à apprécier de nuit sur l’autre coté de la rive pour le voir s’illuminer de mille feux…

Défi jour 24 : Bangkok et la boxe thai
  • Assister à un match de boxe thaï au mythique stade Rajadamnoen

Même si de nos jours le Lumpini Stadium est considéré comme le numéro un, le stade Rajadamnoen reste plus ancien, prestigieux et mythique.

C’est effectivement le plus vieux stade de Bangkok, qui a accueilli son premier combat de boxe thaï dès 1945.

Vous pourrez assister à des combats de boxe thaï les lundis, mercredis, jeudis et dimanches de 18h30 à 22h00 mais je vous conseille d’y aller un jeudi, croyez moi, c’est LE jour ou y aller.

Si vous vous entrainez dans un club de Bangkok, n’hésitez pas à demander à votre coach s’il a des réductions pour voir les matchs, il y a de grande chance que cela soit le cas.

Il y a bien d’autres expériences uniques à faire à Bangkok, comme tester ses limites culinaires en dégustant des insectes de toutes sortes, apprendre la cuisine thaï, reposer votre corps après vos entrainements entre les mains d’une vraie masseuse thaï, naviguer sur les nombreux canaux de la ville ou encore assister à un spectacle dans un cabaret transgenre !

logo du site destination fitness

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager !