fbpx

Bora-Bora et le wakeboard

Bora-Bora

Bora-Bora vous dites ? Désolé mais vous vous trompez… “

Le vrai nom de Bora-Bora est en fait Pora Pora ( et oui, le premier à découvrir l’île, Jakob Roggeveen en 1722, aurait du mieux écouter ! ). Cela signifie en tahitien “ Première née “.

Elle est aussi appelée l’île Mai te pora, “ Créée par les Dieux “.

Tout un programme !

Celle que l’on surnomme la Perle du Pacifique est en fait une petite perle de 38km2. Le tour sera relativement vite fait vu que Bora-Bora ne fait que 8km de long sur 5 de large.

L’île est en fait un volcan éteint entouré par un lagon translucide et des récifs barrières formant une sorte de digue naturelle de corails.

A Bora-Bora, il fait bon toute l’année !

La moyenne des températures se situant entre 22 et 30 degrés, il fera bon toute l’année MAIS…

La saison des pluies de novembre à avril s’accompagne aussi d’un fort taux d’humidité pouvant atteindre les 100% ! ( spéciale dédicace à Tokyo en été ! )

Choisissez bien la saison à laquelle vous voulez aller faire du wakeboard à Bora-Bora, avec 42 jours d’orage et 4 mois de pluies par an, il vaut mieux ne pas se tromper…

Nous préfèrerons donc y aller dans la bonne période, d’aout à octobre.

Je ne pense pas qu’il y ait besoin d’une motivation spécifique pour éviter la saison des pluies, mais au cas ou, entre aout et octobre vous aurez de nombreuses occasions de voir des orques et des baleines se balader et jouer.

Wakeboard

Le wakeboard apparait dès 1980 ( et oui, c’est un sport très récent ! ).

Les surfeurs néo-zélandais ne voulant pas être dépendant du bon vouloir des vagues, ils créent cette discipline nautique en mélangeant le ski nautique, le snowboard et le surf.

Un des intérêts de ce sport de sensation, c’est qu’il est accessible à tous.

Cela reste physique, mais après votre première demi journée de cours, vous serez capable de sortir de l’eau en vous faisant tracter par le bateau ( après avoir essuyé bon nombre de gamelles ).

Plus vous évoluerez, plus le plaisir sera présent. Jusqu’au jour ou vous aurez atteint un certain niveau de capacité et d’expérience qui vous permettra de vraiment vous lâcher et commencer à danser sur la vague…

Le wakeboard n’a été reconnu en France avant 1996 ! C’est cette année la que la fédération française de ski nautique commence à officialiser ce sport.

A la fois reposant ( l’eau, la nature, le soleil, le délicat mojito qui t’attend sur la plage après ta session ) et éprouvant ( hey, ça reste un sport ! ), le wakeboarding de sa véritable appellation est parfait pour travailler les muscles profonds et le gainage ( plus intéressant que faire la planche sur votre tapis de yoga si vous voulez mon avis ^^ )

Bora-Bora et le wakeboard

Quoi de mieux après une bonne séance de sport que de se détendre sur une plage magnifique, face à un lagon translucide, un cocktail à la main ?…

Rien. On est d’accord. Le paragraphe peut s’arrêter là.

 

 

Mais au cas où…

A Bora-Bora il fait toujours bon et ça on aime !

La Perle du Pacifique n’est pas juste un lieu paradisiaque où faire de nombreuses activités, c’est avant tout une toute petite île.

En quoi c’est un avantage ?

Pour prendre l’exemple d’un pays proche, l’Australie est un pays immense. J’ai vraiment adoré l’Australie mais la bête noire de ce pays/continent est la distance entre deux points d’intérêt…

A Bora-Bora vous n’aurez pas ce problème et donc pas besoin de prévoir 3 jours de road trip avant de passer d’un spot de wakeboard à une autre activité !

Vous trouverez tout ce que vous voudrez à portée de vélo, tout en restant dans ce cadre idyllique.

Quoi faire d’autre à Bora bora à part le wakeboard ?

  • dormir dans un hôtel de luxe sur pilotis

J’entends souvent qu’il y a deux types de voyageurs, ceux qui prennent un hôtel de luxe tout compris et ne découvrent pas l’endroit, les touristes; et ceux qui viennent pour le pays et n’ont que faire du luxe, le but étant la découverte, les voyageurs.

Pour moi, cela reviendrait à dire qu’il n’y a que 2 types d’être humain, le radin curieux ou le riche feignant.

Pourquoi on ne pourrait pas tout être ?

Personnellement, un road trip dans le désert de plusieurs mois en ne se lavant que lorsque l’on peu ne me fait pas peur, au contraire. Mais ça ne veut pas dire que je n’ai pas envie de me faire un séjour de feignant, les doigts de pieds en éventail, à noircir au soleil du matin au soir  !

Vu mon mode de vie, je suis obligé de faire attention au budget ( et oui, je ne suis pas rentier ! ). Par contre, je ne perds jamais de vue qu’il y a des choses à faire dans une vie, peu importe le prix.

Dormir au milieu d’une eau turquoise, dans une cabane de luxe sur pilotis, les poissons à vos pieds, le coucher de soleil et l’immensité de l’océan devant votre lit…

Si ça ne vous tente pas, c’est que vous êtes un peu maso !

( je ne rentrerai pas dans le sujet mais sachez qu’être feignant est complètement naturel pour l’humain. Pourquoi ? Parce que c’était littéralement une question de survie à une époque ! )

Alors soyez en paix face à la société qui montre du doigt les feignants et embrassez votre nature ! ^^

défi jour 9 Bora-Bora et le wakeboard
  • découvrir Bora bora en vélo électrique

Je suis un sportif.

Vraiment.

Je me suis entrainé jusqu’à devenir nomade 2 fois par jours, 3 fois le dimanche. Oui, 15 training par semaine ( #lesportc’estlavie ! ).

Donc lorsque j’ai voulu arpenter Nara au Japon en vélo et que l’on m’a proposé un vélo électrique, j’ai crié à l’hérésie !

Mais je dois le reconnaitre, je n’aurais clairement pas passer une aussi bonne journée sans cet outil de feignant ^^’

Visiter la Perle du Pacifique en vélo électrique vous permettra de couvrir une bien plus grande distance ( et donc de voir bien plus de chose ) avec moins d’effort ( et donc être plus en forme pour enchainer les cocktai-HEUUUU, les sessions de wakeboard ! ).

défi jour 9 Bora-Bora et le wakeboard
  • faire du snorkeling avec des requins

et les raies, et les poissons tropicaux au milieu d’imposants coraux…

Désolé, j’étais en train de m’imaginer à Bora-Bora ! ^^’

Pour avoir fait du snorkeling avec des requins sur la côte ouest australienne, c’est une expérience unique.

Mais si j’avais à choisir entre le faire en Australie ou à Bora-Bora, “ la question elle est vite répondu “ !

Vous pourrez nager avec des requins à pointe noire. Plutôt timide avec l’humain, vous ne risquerez rien.

Après cette expérience aussi belle qu’inoubliable, on vous amènera nager avec les raies, aussi élégantes qu’impressionnantes.

Et vous finirez par le jardin de corail, avec tous ses magnifiques et colorés poissons tropicaux…

défi jour 9 Bora-Bora et le wakeboard
  • survoler Bora-Bora en hydravion

Il n’y a pas grand chose à rajouter.

Je veux dire, survoler Bora-Bora en hydravion quoi !

Il faut le dire, ça va prendre une partie du budget. Mais cette vue… C’est absolument inoubliable.

Vous ne survolerez pas seulement la Perle du Pacifique, mais aussi sa petite voisine, Tupai.

Ça ne vous dit rien ?

Mais si…

L’île en forme de cœur que l’on voit sur tous les comptes Instagram des voyageurs.

Ça y est ! Vous l’avez !

Donc voilà, un vol au dessus de Bora-Bora, de son sublime lagon, de son mont Otemanu, de son océan, pour finir par la célèbre île de cœur Tupai, inhabitée et inaccessible par la mer donc uniquement visible par le ciel…

Il y a bien sur pleins d’autres activités à faire à Bora-Bora à part le wakeboard. Pour n’en citer que quelques unes, vous pourrez aussi y faire de la plongée sous marine, du paddle, du bateau, de la pêche, un safari au cœur de l’île en 4×4, …

logo du site destination fitness

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager !