Les dépenses énergétiques : le NEAT

ATTENTION !

Ce contenu n’a été créé que pour les membres du coaching. Si vous partagez les liens ou articles, vous perdrez votre accès à ce site !

(ce qui serait quand même bien dommage)

Le NEAT (Non Exercice Activity Thermogenesis) correspond comme son nom l’indique à toutes les dépenses énergétiques que vous aurez tout au long de votre journée et qui ne correspondent pas à une séance de sport.

Par exemple lorsque vous faites du ménage ou que vous marchez jusqu’à votre voiture. Bien sur, cette dépense peut facilement être augmentée !

Comment ?

C’est très simple : prenez des habitudes de non sédentaire !

 

Vous avez l’habitude de prendre l’ascenseur ou les escalateurs ? Prenez les escaliers !

Vous le faites déjà ? C’est très bien, maintenant vous montrez les marches 2 par 2 !

Vous avez des plantes ? Arrêtez de les laisser se dessécher et remplissez au maximum votre arrosoir xxl pour augmenter son poids !

Vous avez un chien ? Amenez le se dépenser en forêt ou dans un parc et dépensez vous avec lui !

Et je ne parle même pas du ménage !

 

Le NEAT, ou comment prendre du plaisir en faisant une corvée lorsque l'on sait que cela nous aide à atteindre nos objectifs !
Le NEAT, ou comment prendre du plaisir en faisant une corvée lorsque l’on sait que cela nous aide à atteindre nos objectifs !

L’augmentation consciente ou non du NEAT a de nombreux effets positifs sur la santé et notamment sur la perte de poids qui nous intéresse :

  • augmentation du métabolisme basal,

  • amélioration de la sensibilité à l’insuline,

  • diminution du risque de développer un syndrome métabolique,

  • prévention des maladies cardiovasculaires,

  • réduction de la mortalité en général pour ne citer que ceux là.

Comme l’explique James Levine, chercheur et endocrinologue, l’effet cumulé des mouvements inconscients et conscients, même les plus insignifiants, a un impact considérable sur la DEJ (dépense énergétique journalière).

Je ne ferai pas ici de distinction entre le NEAT et le NEPA que l’on différencie normalement par les dépenses énergétiques consciente (prendre des escaliers) de ceux inconscients (jouer avec un crayon, mastiquer, remuer les jambes).

Cela ne vous apporterait pas grand chose.

Il y a plusieurs façons de dépenser plus d’énergie par le NEAT au quotidien, lorsque vous faites quelque chose, demandez vous si vous ne pouvez pas trouver un moyen de rendre cette chose plus intense.

 

Le but lorsque l’on cherche à augmenter son NEAT et de chercher à rester au maximum actif au quotidien en dehors de ses séances de sport.

Souvenez vous que lorsque l’on cherche à perdre du gras ou à rester en bonne santé, il n’y a pas de petites dépenses caloriques mais une accumulation de différentes formes de dépenses !

 

Tout est bon à prendre !

Il ne faut pas croire que la dépense liée au NEAT soit négligeable, plus vous êtes sédentaire, plus cela aura d’importance.

Une étude de l’Université de Pittsburg à démontrée que le simple fait de se lever ou de se tenir debout stimulait l’activité musculaire.

(Seth A. Creasy, Energy Expenditure during Acute Periods of Sitting, Standing, and Walking. The Official Journal of the International Society for Physical Activity and Health. Volume 13 Issue 6, June 2016. Pages: 573-578)

 

Voilà quelques exemples de la manières dont j’augmentais mon NEAT avant de quitter la France :

  • Je devais tous les jours me rendre à Avignon, je garais toujours ma voiture au dernier étage de mon parking et plutôt que de prendre l’ascenseur, je descendais tous les matins les 5 étages par les escaliers, 2 par 2, pour les remonter de la même manière tous les soirs (sur la fin je les montais 3 par 3 🏃 ).

  • Plutôt que de faire mes courses en gros, j’en achetais 2 fois par semaines, ce qui en plus d’avoir toujours des fruits et légumes frais me permettait de porter des sacs de courses 2 fois plus souvent.

  • Les jours où je ne faisais pas grand chose j’allais marcher. En plus de me permettre de réfléchir à différentes choses au calme et en dehors de mon espace habituel, la marche augmentait mon NEAT bien plus que si j’avais passé ma journée chez moi.

  • Lorsque j’étais au téléphone, je faisais les 100 pas dans mon salon (oui, tout le monde le fait et c’est une bonne chose l’air de rien !).

  • etc 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Chapitre 6 : Comprendre les dangers du surpoids

Pour finir, je citerai juste le chercheur et endocrinologue à la Mayo Clinic James Levine  qui dit que le NEAT est une solution pour lutter contre l’obésité.

Le NEAT correspond à toutes les dépenses énergétiques qui ne correspondent pas à une séance de sport

Choisissez toujours les escaliers pour augmenter votre NEAT !
Choisissez toujours les escaliers pour augmenter votre NEAT !

A lire également

Laisser un commentaire