Chapitre 6 : Comprendre les dangers du surpoids

ATTENTION !

Ce contenu n’a été créé que pour les membres du coaching. Si vous partagez les liens ou articles, vous perdrez votre accès à ce site !

(ce qui serait quand même bien dommage)

⚠️ Que vous soyez en surpoids, que vous vouliez l’éviter ou que vous ayez à un poids sain et avez investi dans cette formation uniquement pour comprendre comment avoir un physique plus esthétique, je vous recommande malgré tout de bien lire cette leçon.

Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui vous êtes en forme que vous le serez encore demain et je vous rappelle que c’est à nous, adultes, d’apprendre à nos enfants à avoir une bonne hygiène de vie et à savoir s’alimenter correctement pour éviter toute complication futur.

Petit rappel par les chiffres :

Le surpoids est en constante augmentation en France.

En 2021, près d’un français sur deux (47 %) est soit en surpoids, soit en situation d’obésité.

Toujours la même année, la Ligue contre l’obésité publie les résultats d’une enquête nationale qui montre qu’environ 8,5 millions d’adultes en France (17 %) ont un indice de masse corporelle supérieur à 30.

Au delà de 30, on parle d’obésité.

Selon l’INSERM (L’institut national de la santé et de la recherche médicale), “L’obésité correspond à un excès de masse grasse et à une modification du tissu adipeux, entraînant des inconvénients pour la santé et pouvant réduire l’espérance de vie. Ses causes sont complexes. Elle résulte de l’intrication de plusieurs facteurs − alimentaires, génétiques épigénétiques et environnementaux − impliqués dans le développement et la progression de cette maladie chronique”.

L’institut ajoute “Comme toutes les maladies chroniques, l’obésité devient en effet irréversible lorsqu’elle est installée : prévenir son développement est donc primordial si l’on veut enrayer l’épidémie mondiale”.

près d’un français sur deux est soit en surpoids, soit en situation d’obésité

Comme je vous l’ai déjà expliqué, l’évolution prend des milliers d’années alors que celle de nos modes de vies et d’alimentation modernes ont été radicalement changés en l’espace d’un siècle.

L’obésité résulte d’un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques. Ce déséquilibre aboutit à une accumulation des réserves stockées dans le tissu graisseux, entraînant elle-même de nombreuses complications.

Malheureusement, la France est en avance par rapport à la moyenne mondiale…

17% des français sont atteint d’obésité contre une moyenne mondiale de 13%.

Cela montre qu’ici plus qu’ailleurs, nous devons revoir nos habitudes alimentaires et notre hygiène de vie.

Pareil pour le surpoids, 47% pour les français contre 39% de moyenne mondiale…

Allons plus loin en comprenant les dangers du surpoids (et pas seulement de l’obésité).

Le diabète de type 2 (44% des cas imputables au surpoids ou à l’obésité), les maladies cardiaques (23% des cas imputables) et les cancers (entre 7% et 41% des cas imputables au surpoids ou à l’obésité selon les localisationsentraînent le décès d’au moins 2,8 millions personnes chaque année. De part ces chiffres, le surpoids et l’obésité sont reconnus comme la 5ème cause de mortalité par l’OMS.

Ca vous surprend ?

Vous pensiez qu’être en surpoids voulait simplement dire être vite essoufflé et ne pas avoir un physique de rêve ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le métabolisme basal

Alors je vais aller encore plus loin :

Les personnes en situation de surpoids et d’obésité présentent un risque plus élevé de développer des maladies cardiovasculaires :

  • une hypertension artérielle,

  • un taux anormalement élevé de graisses (cholestérol et/ou triglycérides) dans le sang,

  • une maladie coronaire, ou angine de poitrine,

  • un infarctus du myocarde,

  • une insuffisance cardiaque,

  • un accident vasculaire cérébral,

  • une artérite des membres inférieurs.

En cas d’obésité, les varices sont plus fréquentes ainsi que les accidents de phlébite.

Les personnes en surpoids souffrent aussi plus fréquemment :

  • de maladies métaboliques : diabète de type 2, ou diabète « gras », stéatose du foie ou accumulation de graisses dans le foie (maladie du « foie gras« ), goutte (atteintes articulaires dues à des dépôts d’acide urique),

  • de reflux gastro-œsophagien,

  • de calculs dans la vésicule biliaire (lithiase biliaire pouvant se surinfecter et entraîner une cholécystite aiguë),

  • de problèmes articulaires : arthrose de la hanche et du genou (gonarthrose), lombalgies,

  • d’apnées du sommeil,

  • de syndrome des ovaires polykystiques et de diabète de grossesse chez la femme,

  • des fuites urinaires et d’incontinence urinaire,

  • de transpiration excessive et de mycoses de la peau.

Le surpoids est également associé à un risque de développer plusieurs cancers :

  • chez la femme : cancer du sein après la ménopause, cancer de l’endomètre (muqueuse de l’utérus) et cancer de l’ovaire,

  • cancers de l’appareil digestif : cancer de l’œsophage et du carrefour aéro-digestif, cancer du pancréas, cancer du côlon et du rectum, cancer de la vésicule biliaire, cancer du foie,

  • cancer de l’appareil urogénital : cancer du rein, cancer de la prostate.

A la suite d’un traitement pour un cancer, le surpoids et l’obésité peuvent aggraver l’évolution et augmentent le risque de récidive ou de développer un autre cancer.

A ces listes déjà imposantes, je pourrais ajouter de nombreux autres risques liés directement au surpoids comme :

  • les troubles des règles,

  • le risque anesthésique,

  • les douleurs d’estomac,

  • les maux de tête,

  • la fatigue et bien plus encore.

Voilà ce qu’implique le surpoids sur la santé, et je ne parle même pas des problèmes psychologiques et mentaux liés à cette pathologie…

l’obésité résulte d’un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques

L’obésité résulte d’un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques
L’obésité résulte d’un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques

A lire également

Laisser un commentaire