La ghréline

ATTENTION !

Ce contenu n’a été créé que pour les membres du coaching. Si vous partagez les liens ou articles, vous perdrez votre accès à ce site !

(ce qui serait quand même bien dommage)

Et si je vous disais que si vous n’arrivez pas à contrôler votre envie de nourriture, ce n’est pas forcément dû à un manque de volonté ?

En fait il y a de grandes chances que cela soit à cause d’une hormone en particulier : la ghréline, que l’on appelle aussi l’hormone de la faim.

Le rôle de la ghréline est de stimuler l’appétit en signalant à notre cerveau (via l’hypothalamus) qu’il est l’heure de s’alimenter. En plus de stimuler l’envie de consommer plus de nourriture, elle favorise également le stockage des graisses.

La ghréline est une hormone fabriquée dans l’estomac mais de faibles quantités sont aussi sécrétées par le cerveaul’intestin grêle et le pancréas.

Mais alors, c’est l’hormone du diable ?!

Pas vraiment.

la ghréline est bien sûr connue pour son rôle sur la stimulation de l’appétit, mais elle contribue aussi à la régulation du glucose et de l’insulineau goût et au sommeil. Elle stimule la libération de l’hormone de croissance de l’hypophyse, ce qui contribue au maintien de l’équilibre de votre métabolisme, à dégrader les graisses corporelles et à augmenter la masse musculaire.

Sachez que vos niveaux de ghréline ne sont pas linéaires, ils vont naturellement fluctuer au fil de la journée, augmentant considérablement avant le repas pour diminuer après.

Lorsque vous avez l’estomac vide, la ghréline va être libérée et va circuler dans votre sang jusqu’à une zone spécifique de votre cerveau où elle stimulera vos neurones pour signaler la faim et l’”importance” de vous nourrir.

Ces signaux sont évidemment augmentés pendant un régime, raison de plus de ne pas en faire et de se baser sur une alimentation intelligente avec des restrictions caloriques légères restant “sous les radars” de notre corps.

Notez que cette hormone n’a été découverte par la science qu’en 1999 (!), beaucoup de choses restent donc à découvrir dessus.

Cela dit, vous avez accès à vie à cette formation et je compte bien la mettre régulièrement à jour à l’aide des dernières études scientifiques donc n’hésitez pas à revenir de temps en temps dessus, ne serait-ce que pour vous rafraichir la mémoire  

Sachez que si vous avez fait récemment une prise de sang, le résultat vous permettra de connaître son taux présent dans votre organisme. Il est normalement de 770 pmol /l.

Sachez aussi que si la ghréline peut varier ou même baisser lorsqu’elle ne “fonctionne” pas bien, elle n’est en aucun cas liée aux TCA comme l’anorexie. Au contraire, on note dans ce cas là une augmentation de ses niveaux, ce qui montre bien que notre corps nous envoie des signaux nous demandant de nous alimenter lorsque nous ne le faisons pas.

Comment parler de la ghréline sans parler de son antagoniste, la leptine ?

 

La leptine, hormone produite par l’estomac, est l’antagoniste de la ghréline qui induit le sentiment de satiété lorsque son taux augmente.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les dépenses énergétiques : le NEAT

Le professeur Cappuccio, de l’Université de Warwick a découvert récemment qu’un sommeil de mauvaise qualité pouvait conduire à l’obésité.

Un manque de sommeil de qualité et de durée suffisante entraîne une augmentation de la production de la ghréline qui stimule d’autant plus l’appétit, et ce manque de sommeil causerait aussi une diminution de la production de leptine, qui a pour but de supprimer l’appétit.

La leptine est fabriquée par les cellules qui stockent les graisses dans notre organisme et joue un rôle important dans la gestion de notre appétit en signalant au cerveau lorsque vous êtes repu.

Elle contribue également à la régulation de notre poids et de notre métabolisme.

Elle a de nombreuses autres fonctions dans l’organisme, elle joue un rôle important dans la régulation de notre système reproducteur et exerce également d’importants effets sur le système immunitaire.

Le niveau de leptine dans notre circulation sanguine est proportionnel à la quantité de graisses corporelles : Lorsque nos graisses corporelles sont élevées, nos niveaux de leptine augmentent. Lorsque nos graisses corporelles sont basses, nos niveaux de leptine baissent.

Mais parfois le cerveau ne répond plus à la leptine, même lorsque son niveau est très élevé.

C’est ce qu’on appelle la résistance à la leptine. Cela veut dire que notre cerveau ne reçoit pas le message que l’estomac est plein et continue à penser qu’il est encore vide.

Cela amène donc à manger plus et à prendre du poids.

Un équilibre entre la ghréline et la leptine est essentiel pour garder un poids corporel sain. Un déséquilibre entre ces 2 hormones peut provoquer une prise ou une perte de poids significative.

Une fois n’est pas coutume, les hormones sexuelles féminines jouent un rôle essentiel dans la régulation de l’appétit. Des études ont montrées que la progestérone et la testostérone stimulent l’appétit, tandis que les œstrogènes l’inhibent.

Comment équilibrer les hormones de l’appétit ?

Voici quelques conseils d’adaptations de votre hygiène de vie qui peuvent vous aider à réguler vos hormones de l’appétit et à préserver un poids stable :

  • avoir un sommeil suffisant en durée et en qualité (le manque de sommeil de qualité peut engendrer une diminution vos niveaux de leptine et une augmentation de vos niveaux de ghréline. Et oui, encore et toujours le sommeil !),

  • privilégier les petits déjeuners riches en protéines qui sont rassasiantes (attention, il faut que cela rentre dans votre quota de protéines de la journée ! Manger 15 blanc d’œufs dans 3 tranches de blanc de dinde ne vous aidera pas),

  • ne faites pas de régimes et encore moins de régimes express comme on peut en voir sur les réseaux sociaux et les magazines (élévation des niveaux de ghréline),

  • manger en pleine conscience (enlever les distractions comme la télévision, apprenez à apprécier chaque bouchée de votre repas, essayez d’apprécier chaque saveur en prenant votre temps),

  • faites du sport ! (en plus de tous les autre bénéfices, réduction de la résistance à la leptine)

Un équilibre entre la ghréline et la leptine est essentiel pour garder un poids corporel sain. Un déséquilibre entre ces 2 hormones peut provoquer une prise ou une perte de poids significative

ghréline et leptine, les hormones de la faim
ghréline et leptine, les hormones de la faim

A lire également

Laisser un commentaire